Chimæra 

Circo Aereo


Le dictionnaire Larousse définit la chimère de façon suivante :
1) Animal fabuleux ayant la tête et le poitrail d’un lion, le ventre d’une chèvre et la queue d’un serpent.
2) Être ou objet bizarre composé de parties disparates, formant un ensemble sans unité.
3) Projet séduisant, mais irréalisable ; idée vaine qui n’est que le produit de l’imagination ; illusion : Poursuivre des chimères.
4) Organisme constitué de deux ou, plus rarement, de plusieurs variétés de cellules ayant des origines génétiques différentes.
5) Poisson cartilagineux à caudale effilée, à vastes pectorales, à fentes branchiales couvertes d’un opercule atypique, aux dents soudées en plaques, se nourrissant de mollusques et d’oursins et dont le mâle possède un appendice frontal.
Julia Christ et Jani Nuutinen se sentent comme un être ou un objet bizarre composé de parties disparates, formant un ensemble sans unité ; un organisme constitué de deux ou plusieurs variétés de cellules ayant des origines génétiques différentes. Ils ont en mains un projet qui les séduit, qui est encore seulement dans leur imagination mais qu’ils vont réaliser. Ils ont envie de créer quelque chose d’étrange et atypique qui sera la somme de leurs différences, de leurs capacités, de leurs défauts et atouts.

L’ORIGINE DU PROJET
Nous nous sommes rencontrés en 2004 au Festival La Route du Sirque à Nexon. Nos routes se sont croisées quelques fois, en 2011, 2012 et 2013 et toujours à Nexon… Depuis 2013 nous sommes ensemble dans la vie et nous vivons enfin à Nexon depuis 2017.
(…) Nous venons tous les deux du cirque. Julia de l’École Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles et Jani du Centre National des Arts de Cirque de Châlons-en- Champagne. Nous sommes tous deux à un tournant de notre carrière. Julia est entre la danse et les équilibres sur les mains et se retrouve souvent dans des spectacles où les gens ne savent pas si on est dans le cirque ou dans la danse. Nous pensons que les classements ne sont pas nécessaires mais c’est pourtant un questionnement récurrent qui est pesant dans le travail. Jani a très vite abandonné la jonglerie classique et s’est tourné vers la manipulation d’objets. Aujourd’hui il oriente son travail autour du mentalisme, qui n’est pas vraiment considéré comme une discipline de cirque, mais il tient fortement au chapiteau et au travail en circulaire.
Ça ne va pas être un spectacle qui parle du cirque. Nous voulons rester plus ouverts et plus énigmatiques. Le chemin qui nous a emmenés ici est celui du cirque et c’est lui qui nous a nourris. Sans lui nous ne serions pas là aujourd’hui. Nous allons partir des techniques du cirque, des souvenirs, des idées, des ambiances et des envies, et voir où cela nous mène, sans décider à l’avance.
Nous avons envie de poursuivre des chimères.
Julia Christ & Jani Nuutinen

OBJETS/ESPACE/SCENOGRAPHIE
Du feu,
de l’air,
de l’eau,
du sable,
du carton,
une plante,
de la corde,
des poulies,
des rideaux,
des costumes,
des bouteilles,
une balançoire,
un microphone,
un porte manteau,
une grande ardoise,
une enceinte pavillon,
un projecteur diapositive,
MAIS PAS DE PLASTIQUE !