Entre ciel et terre

Le Sirque rencontre Ars nova

Entre Ciel et Terre invite à la contemplation d’un nouvel horizon. Les rythmes gestuels et musicaux entre jonglage et percussions sont à l’origine d’une véritable chorégraphie, bousculant la notion d’espace et de temps. L’étourdissante précision des corps façonne l’entité de ce spectacle musical et visuel… entre ciel et terre.
Quatre jongleurs s’associent à trois percussionnistes afin de créer ensemble un spectacle complet, visuel, sonore et absolument rythmé dans le temps et l’espace.

Entre Ciel et Terre invite à la contemplation d’un nouvel horizon. Les rythmes gestuels et musicaux entre jonglage et percussions sont à l’origine d’une véritable chorégraphie, bousculant la notion d’espace et de temps. L’étourdissante précision des corps façonne l’entité de ce spectacle musical et visuel… entre ciel et terre.
Quatre jongleurs s’associent à trois percussionnistes afin de créer ensemble un spectacle complet, visuel, sonore et absolument rythmé dans le temps et l’espace. Les jongleurs dessinent l’espace de lignes droites et courbes. Leurs marches tracent une perspective dans laquelle se rencontrent un répertoire étonnant dédié aux percussions et un jonglage minimaliste, millimétré pour l’occasion.
Le programme musical offre une multitude de pièces contemporaines captivantes et variées dans le panel d’instruments mais aussi dans le nombre d’exécutants. En solo, à deux ou à trois, les percussionnistes passent de la précision rythmique des pièces de Gérard Grisey et de Iannis Xenakis, à la musique répétitive de Steve Reich. Le spectacle propose quelques autres œuvres trop peu entendues en concert, avant de conclure par la désormais mythique «Musique de tables» de Thierry de Mey, qui propose aux percussionnistes comme seul instrument…. une table!
À la frontière entre le son et le bruit, capables d’un jeu rythmique aussi bien que mélodique, les percussions sont spectaculaires à voir jouer et deviennent le miroir d’un jonglage prenant le large.

La diversité des instruments utilisés, l’utilisation de sons du quotidien (comme les trois tables ou les poubelles) ou produits avec le corps résonnent avec la performance millimétrée des jongleurs qui dessinent l’espace au gré de la musique. Les mouvements et les gestes des musiciens créent une véritable chorégraphie, à l’image de la musicalité des gestes des jongleurs, renversant ainsi l’espace. Le rythme, jeu organisé, précis et travaillé réunit les artistes de ce spectacle fascinant, mis en scène par Martin Palisse.

ARS NOVA ENSEMBLE INSTRUMENTAL
Placé sous la direction musicale de Philippe Nahon, l’ensemble Ars Nova est aujourd’hui considéré comme un des plus ardents défenseurs du pluralisme esthétique dans la création musicale contemporaine. Composé de 18 musiciens de talent, il s’attache à favoriser la rencontre et l’échange tant entre artistes qu’entre artistes et publics, et poursuit sans relâche un double objectif : créer et transmettre.
Au travers d’une politique de commandes audacieuse, l’ensemble Ars Nova privilégie les collaborations étroites et de long terme avec des compositeurs d’esthétiques très diverses (Georges Aperghis, Luciano Berio, Bernard Cavanna, Pascal Dusapin, Luc Ferrari, Zad Moultaka…).
Avec près de 40 concerts par an, des productions d’opéra et des spectacles pluridisciplinaires, il se produit en France et à l’étranger, sur les grandes scènes nationales et dans les principaux festivals dédiés au répertoire contemporain et à la création. Il met en place autour de ses spectacles des activités de sensibilisation et des ateliers pédagogiques afin de faciliter la rencontre entre le public et les œuvres d’aujourd’hui.

Dates de représentations :

- Chapiteau Sirque – Nexon le 16/05/2017

- Les 3T-Théâtres de Châtellerault (86) le 31/05/2017

- Le Moulin du Roc – Niort (79) le 01/06/2017

- POITIERS TAP, Scène Nationale le 23/11/2017

- POITIERS TAP, Scène Nationale le 24/11/2017