Spectacle

Exposition (Flotter dans la nuit électrique)

Elsa Guérin - Studio Phantôm

Lieu de résidence : Grange Mississippi - Cour du Château

Début de résidence : 29 / 06 / 2020

Fin de résidence : 5 / 07 / 2020

Jauge restreinte 15 places – Billetterie directement à l’entrée du spectacle

Après un détour dans le secteur du spectacle jeune public avec Le Poil de la Bête, Elsa Guérin revient avec un nouveau projet, une performance chorégraphique hybride de jonglage et de danse, dont elle a entamé le travail l’an passé.

La partition se décline dans des vocabulaires divers, de jonglage plus ou moins anciens, de danses modernes plus ou moins libres et autres pratiques mettant en résonance des gestes, des représentations et des archétypes du corps à travers les époques et les cultures.
Elsa Guérin convoque ainsi avec elle et en elle quelques fantômes de l’art chorégraphique, de la peinture, de la performance, des pratiques physiques et des représentations du corps à travers les âges et les cultures, de la musique également.

Ce qui m’intéresse dans le jonglage, le cirque, ce sont les formes, les structures, les mécaniques, les rythmes, le corps, les corps, l’agencement, aléatoire ou prévu. Mais au fond, par l’abstraction, ce qui me plaît tant, c’est la métaphore du drame humain, explorer la présence, parler de nos existences, s’accorder la possibilité de mettre en scène toute une dimension intime, mystérieuse, métaphysique, voire sacrée, qu’il s’agisse de condition collective ou de solitude, et pas seulement une forme de jonglage innovant.

A présent, je creuse l’idée de continuum sans surenchère, de dramaturgie non basée sur l’exploit ou la réussite, où le loupé a du sens dramatiquement, a sa raison d’être, parce qu’on n’est pas des machines et mon travail artistique ne peut se décoller de l’idée politique que l’humain se meurt de l’injonction de réussir au risque sinon de n’être rien.

J’ai également développé un intérêt pour les dispositifs scénographiques contraignant, incluant sans distinction lumière et son, définissant un cadre et un espace mental, souvent épurés, plaçant l’humain et son engagement physique au centre de la représentation.

Depuis BLIND/action (2011), Still life (2014), la première étape d’ExPosition (flotter dans la nuit électrique), et les passages de la salle, au chapiteau, à l’espace public, la question du lieu de l’acte et du dialogue avec les autres champs artistiques, est un espace vital d’ouverture de ma recherche, de lien avec les arts visuels, qui me conduit à développer des projets en dehors des lieux dédiés, et en marge des réseaux du spectacle vivant.

Elsa Guérin a étudié à l’Ecole des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand avant de se former au jonglage auprès de Jérôme Thomas, Nadejda Aschvits, Maksim Komaro, Martin Schwietske… et de reprendre la danse en particulier auprès d’Hervé Diasnas.
2000-15 : elle crée plusieurs spectacles (salle, chapiteau, espace public) avec Martin Palisse au sein du Cirque Bang Bang, dont elle assure la co-direction artistique durant 16 ans : Dans quel sens ? (2000), Skratch (2004), Une nuit sur Terre (2006), BODYnoBODY (2009), POST (2011), Blind/Action (2011), Still life (2014) et Slow futur (2015).
2017 : elle crée Le Poil de la bête au festival La Route du Sirque à Nexon (lauréate Processus cirque, bourse SACD). Juin 2018 : elle crée La Condition collective avec les étudiants de l’Académie de l’Union (Ecole supérieure professionnelle de théâtre) au Théâtre de l’Union CDN de Limoges. Janvier 2019 : elle présente une étape d’ExPosition (flotter dans la nuit électrique) au festival 30/30 à l’Agora PNC de Boulazac, introduisant le projet SuperPositions.

Depuis 2006, elle développe une transmission sensible de l’art du jonglage et l’immersion dans son univers artistique avec enfants, adolescents, adultes, amateurs, étudiants, jongleurs ou novices, dans des projets à dimension variable, de l’école primaire à l’école d’art, du cirque au théâtre…
Elle a été artiste-auteure associée jusqu’à fin 2018 au Sirque PNC de Nexon Nouvelle- Aquitaine.
Elle travaille actuellement à une exploration des survivances du passé, activant une mémoire visuelle, corporelle et collective des pratiques physiques à travers les âges et les cultures. Elle fonde en octobre 2019 l’association Studio Phantôm pour produire ses projets futurs.

Plus d‘infos

Age min. : + 9 ans

Durée : 25 min

Création : 2020

Mentions :
Conception, interprétation : Elsa Guérin - Production/diffusion : Satya Gréau - Production : Studio Phantôm - Accueil en résidence : Le Sirque - Pôle national cirque de Nexon Nouvelle-Aquitaine / ENSA Limoges​ ; L’ Agora PNC Boulazac Aquitaine​ ; Trente Trente - Les Rencontres​ ; Boom'structur​ et La Cour des 3 coquins - Clermont-Ferrand ; Théâtre de l'Union - Centre Dramatique National du Limousin​ ; Scène nationale d’Aubusson - Remerciements au Théâtre de Romette​.