Le silence et le noir…

Le silence et le noir. Voilà l’état qui règne dans les salles de spectacle. Cet état, qui d’habitude ne dure que quelques courts instants avant que l’espace et le temps prennent forme, est parti pour durer. Le secteur professionnel de l’art et de la culture est à l’arrêt, mais rassurons-nous tout de suite, l’art et la culture continuent d’exister à travers de nombreuses initiatives de nos concitoyen·ne·s.

Le premier réflexe dans cette crise sans commune mesure doit être la solidarité. Solidaires envers les artistes, créatrices·teurs qui sont les plus fragiles de notre secteur subventionné du spectacle vivant. Nous nous devons, nous directrices·teurs de lieux culturels subventionnés d’adopter un positionnement clair, réglons les contrats de cession des spectacles annulés pour ainsi permettre le maintien des économies plus que fragiles des artistes. Nous savons que nous nous relèverons plus facilement que les artistes de la crise économique qui s’annonce parce que les mécanismes de soutien seront avant tout destinés aux structures plutôt qu’aux artistes. C’est donc maintenant que nous avons le devoir, et les moyens, de nous assurer que les autrices·teurs, créatrices·teurs, les artistes survivent socialement.

Ensuite, profitons de ce silence et du noir pour réfléchir profondément, penser en repoussant nos vieux réflexes, acceptons de nous abandonner dans le silence et le noir pour mieux nous retrouver. Ne faisons pas semblant, ne nous livrons pas à la croyance du « tout pareil mais en numérique ». Lorsque l’urgence sanitaire sera levée et que nous pourrons reprendre nos activités artistiques qui consistent à discourir esthétiquement et intellectuellement tous ensemble, rassemblé·e·s en un lieu, espérons que nous aurons cheminé individuellement pour sortir grandi collectivement de l’isolement.

Nous devrons refuser haut et fort la fatalité que les libéraux viendront nous asséner pour renflouer la dette, une dette peut s’effacer (oui oui les rois le faisaient). Nous devrons penser et agir au bénéfice de toutes et tous et pas seulement des premiers de cordée, ceux là-même qui portent une responsabilité importante dans les politiques d’austérité à la défaveur des secteurs publics, politiques qui font que nos sociétés démocratiques aussi riches soient-elles n’ont même pas les moyens de fournir de simples masques de protection à tou·te·s les femmes et hommes qui dépassent leur peur pour venir en aide aux malades.

Profitons du silence pour demain prendre la parole avec consistance et insistance contre les effets néfastes du capitalisme non-régulé, profitons du noir pour éclairer nos consciences sur la nécessité de prendre soin de ce qui nous entoure autant que de nous-même.

Martin Palisse,
Artiste de cirque,
Directeur du Sirque, pôle national cirque de Nexon
Secrétaire délégué au service public des arts et de la culture, Syndeac

Photo (c) Hugo Malidin pour La Route du Sirque 2019 – Cie Non Nova Phia Ménard “Contes Immoraux Partie 1 Maison Mère”

Le Sirque avec l’enseignement spécialisé et supérieur

Résidences d’artistes, ateliers de pratique, immersion, rencontres ou encore master-classes sont régulièrement proposés aux étudiants de l’Université de Limoges (Master CCIC), de l’École Nationale Supérieure d’Art – ENSA Limoges, de l’Académie de l’Union

En 2018, Les Masters CCIC en immersion au Sirque, Pôle National Cirque de Nexon, un reportage de Canal Sup, la chaîne de l’université de Limoges.

Semaine circassienne à Limoges

Une coréalisation Théâtre de l’Union CDN et Centres Culturels de la Ville de Limoges

MAR. 12 au MER. 13* MAI
CHIMÆRA Julia Christ & Jani Nuutinen

Chimæra est une fable fantastique sur la création, mêlant manipulation d’objets, danse et musique. Inspirés par les procédés de l’alchimie et par l’hybridité magique des figures chimériques, Jani Nuutinen et Julia Christ manipulent la matière vivante pour inventer un ailleurs neuf. Ils imaginent des créatures entre humanité et animalité, des clones rassurants, et forgent une mythologie nouvelle.

JEU. 14 🡢 VEN. 15* MAI
FUTURO ANTICO Martin Palisse & Cosmic Neman

Futuro Antico est une concrétisation des fondements de la vision du jonglage de Martin Palisse. Il aborde cette nouvelle pièce comme un roman, l’autofiction d’un jongleur s’exerçant dans un futur plus ou moins proche, nourri par les milliers d’années qui l’ont vu naître, et désormais, à la dérive. Habité d’apparitions, de récits, de citations, d’images, il propose un voyage dans un rituel primitif et futuriste. Il performe un jonglage virtuose à la limite   de la transe, mêlé aux jeux lumineux et à la musique composée et interprétée, au plateau, par Cosmic Neman.

Au Théâtre de l’Union CDN • Limoges

Tarifs par spectacle : 10€ à 22€
Réservations au Théâtre de l’Union 05 55 79 90 00

– BON PLAN SIRQUE  • Tarif réduit exceptionnel 12€ (au lieu de 22€) avec le mot de passe RISQUE

– BON PLAN ENSA  • Tarif exceptionnel 6€ sur présentation de votre carte d’étudiant·e

Par téléphone 05 55 79 90 00 – du mardi au vendredi de 13h à 18h30
Par mail billetterie@theatre-union.fr

L’équipe a le plaisir de vous inviter à découvrir la programmation du festival lors des présentations de cette nouvelle édition. Après la projection de quelques extraits des spectacles, nous pourrons poursuivre la discussion autour d’un verre ou encore d’un DJ set…

Mercredi 13 mai
Foyer du Théâtre de l’Union – CDN Limoges
A l’issue du spectacle Chimaera de Julia Christ & Jani Nuutinen, artistes associé·e·s

Vendredi 15 mai
Foyer du Théâtre de l’Union – CDN Limoges
A l’issue du spectacle Futuro Antico de Martin Palisse & Cosmic Neman

En partenariat avec la radio Beaub FM et le Master CCIC de l’Université de Limoges dans le cadre de la semaine circassienne en coréalisation avec le Théâtre de l’Union et les Centres Culturels de la Ville de Limoges.

Le Sirque à l’École Nationale Supérieure d’Art de Limoges

Le cirque comme art contemporain… c’est ce que l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Limoges et Le Sirque – Pôle National Cirque de Nexon en Nouvelle-Aquitaine ont choisi de présenter.

Ce partenariat laisse une large place à l’invention d’actions artistiques et éducatives. Il est né suite à la rencontre entre Jeanne Gailhoustet, directrice de l’ENSA et Martin Palisse, directeur du Sirque, chacun ayant respectivement l’envie d’emmener les étudiants à s’intéresser au spectacle vivant et, dans un principe de décloisonnement, l’envie de creuser le lien entre arts plastiques et art circassien.

Le cirque nécessite la conscience de soi dans le jeu et dans le geste, de sa peur, de son audace, dans l’échec et la réussite, de sa confrontation à l’autre. La pratique permet d’appréhender corporellement le cirque et de développer une sensibilité artistique et intellectuelle.

Par la mise en place d’actions artistiques et de résidences d’expérimentation, le Sirque inscrit l’activité circassienne dans un projet à long terme à l’ENSA Limoges, impliquant certains des artistes associés au Sirque.

C’est l’occasion de plusieurs rendez-vous pour entrevoir le travail de ce lieu de rencontre et d’engagement, à la découverte d’un cirque contemporain et pluriel, avec pour objectif d’offrir aux étudiants un champ d’expérimentation nouveau.

En raison de l’évolution de la situation sanitaire liée au Covid-19 et à la suite des indications du gouvernement, cet événement est suspendu. Il est pour l’heure hasardeux de dire si l’implantation du chapiteau pourra être maintenue. Nous travaillons à organiser un calendrier cohérent pour tous.

En implantant le chapiteau sur le parking extérieur de l’ENSA, de mars à juin 2020, Le Sirque inscrit plusieurs temps en partage pour entrevoir le travail d’artistes engagés et soutenir leurs projets émergents :

Stefan Kinsman – Cie La Frontera, artiste associé,  Joao Paulo Dos Santo – Cie O Ultimo Momento et Martin Palisse y sont accueillis en résidence de recherche et d’expérimentation. Une semaine sera ouverte à l’école du 26 mai au 21 juin et le chapiteau mis à disposition pour les pré-diplômes ENSA, performance ARC et autres expositions et workshop… Des ateliers PJJ (dans le cadre du partenariat entre les services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse et Le Sirque) s’y dérouleront du 11 au 15 mai à l’occasion de la semaine circassienne co-réalisé par le Théâtre de l’Union – CDN et les Centres Culturels Municipaux de la Ville de Limoges.

Prenez date : Sortie de résidence de Stefan Kinsman et présentation du festival La Route du Sirque le lundi 25 mai à partir de 18h.

Le Sirque au Forum Stage & Emploi de l’Université de Limoges

Le Sirque a répondu présent à l’invitation de l’Université de Limoges pour son 3ème Forum Stage & Emploi le 21 novembre prochain sur le Campus d’Ester, à l’ENSIL-ENSCI.

Le Sirque accueille des stagiaires qui, en complément de leur formation théorique, acquièrent une expérience concrète, se construisent un CV pour s’insérer dans notre champ professionnel. Des missions et des tâches précises – en fonction de vos demandes, vos compétences et votre spécialité – peuvent vous y être proposées afin de bénéficier d’une découverte variée du monde de l’entreprise culturelle, des relations de travail entre les personnes, de l’actualité et des enjeux des actions menées.
Le Sirque collabore également avec des organismes de formation et donne la possibilité aux étudiants de réaliser leurs propres projets.
Étudiants en Métiers de la Culture, du Numérique, de la Communication, du Tourisme, des Techniques de Commercialisation ou encore passionné·e·s par l’audiovisuel, les démarche stratégiques, le web participatif… n’hésitez pas à nous retrouver !

Offres d’emploi : chargé·e d’accueil et de billetterie en renfort chaque année en août. Vous êtes rigoureux·se, sérieux·se, autonome et dynamique, vous manifestez de l’intérêt pour le secteur culturel et le spectacle vivant, vous maîtrisez l’anglais… Retrouvez-nous !

Le Sirque et les maisons de retraite de Nexon | Châlus

Le Sirque – Pôle national cirque et l’EHPAD de Nexon poursuivent le développement de passerelles artistiques depuis de nombreuses années, notamment avec le projet projet « Voulez-vous cirquer, grands-mères ? » en 2013 et 2014.

Aussi, quand Marie-Pierre, animatrice des deux établissements de Nexon et de Châlus, a formulé son envie de proposer de nouvelles actions artistiques en utilisant le cirque en tant qu’outil de lien social pour rompre l’isolement des personnes âgées résidentes, il a été imaginé dès le festival La Route du Sirque 2019, un parcours offrant à une trentaine de résident·e·s, spectacles, rencontres avec les artistes, interventions artistiques, « entrainement » du spectateur, visite des lieux du festival… Une expérience de cirque qui vise à se prolonger autour d’un nouveau projet d’ateliers sur le corps et le mouvement à partir de février 2020.

Le parcours a été filmé par Ximena Lemaire-Castro, artiste associée du Sirque, sur une commande de l’EHPAD.
Au programme : participation des résident.e.s des deux EHPAD à l’entrainement du spectat.eur.rice avec Océane Pelpel et Sébastien Van Gelder, artistes associé.e.s au Sirque ; accueil d’un impromptu des Etablissement Felix Tampon à l’EHPAD de Nexon durant lequel les cinq clowns de la compagnie, se produisant avec « Suivez le guide ! » sur le festival, ont improvisé une « rencontre chantée » ; spectacle et rencontre avec les deux artistes de La June Cie au Gymnase de Nexon pour « Dru »…

Fantacirque 2019 / 2020

Le Sirque – Pôle national cirque de Nexon en Nouvelle-Aquitaine a pour mission la mise en place d’actions artistiques et culturelles à destination de publics variés, et notamment le public scolaire. A ce titre, et depuis de nombreuses années, le Sirque est partenaire de l’opération académique départementale FANTACIRQUE qui propose un projet de sensibilisation et de création à plusieurs classes de la Haute-Vienne.
Cette opération est initiée et pilotée par la DSDEN 87 en partenariat avec l’OCCE, USEP 87 et la DRAC Nouvelle-Aquitaine.
Ce projet a pour objectif de faire découvrir les activités artistiques d’une structure culturelle référencée au niveau national et d’aider les pratiques artistiques par l’organisation d’interventions d’artistes professionnels.

Mêlant formation initiale des enseignants participants, 4h de pratique financées par classe circassienne, des ressources et des interventions de médiation, le dispositif accueille 12 classes de 6 écoles* de chacune des circonscriptions qui s’engagent à travailler une thématique cirque tout au long de l’année scolaire et créer un spectacle qui est présenté en fin d’année. Cette opération est pilotée par trois conseillères : Marie-Paule Lapaquette (conseillère pédagogique EPS), Karine Texier (conseillère pédagogique arts visuels) et Manuella Leclerc (conseillère pédagogique musique). Ces actions d’accompagnement sont valorisées chaque année lors de la rencontre Fantacirque.

* Les écoles élémentaires participantes en 2019-2020 :
L’école d’Aixe-sur-Vienne, les écoles primaires J. Montalat et Marcel Proust de Limoges, l’école de Saint-Paul, l’école d’Ambazac et l’école de Ladignac-le-Long.

Fantacirque propose à des classes de la petite section au CM2 de mener un travail de découverte du cirque contemporain, conduisant à la création d’un spectacle court et la production d’œuvres plastiques et de créations musicales, présentées publiquement en fin d’année. Le projet propose une double entrée, en arts du cirque, en arts visuels et en éducation musicale, afin d’affiner et d’enrichir les approches artistiques (spectacle vivant) des enseignants et de leurs élèves. Ainsi, les classes travaillent en binôme à la réalisation du spectacle et des œuvres.
L’opération Fantacirque possède également six malles de matériel circassien mises à disposition des classes participantes selon un roulement entre les écoles.

Scénographie et scénarios, arts du cirque, arts plastiques et arts du son, sans oublier une part importante faite au numérique inscrivent pleinement démarches et productions dans le Parcours Éducatif Artistique et Culturel mis en place.

PREMIER RENDEZ-VOUS À NEXON
Formation des Enseignants
Jeudi 17 octobre 2019 de 9h à 17h
Initiation cirque de 13h45 à 15h45 encadrée par Stefan Kinsman, artiste associé au Sirque, et Martin Palisse, jongleur, metteur en scène et directeur du Sirque.

Le cirque est un domaine artistique en perpétuelle mutation depuis une quarantaine d’années et recouvre des réalités esthétiques très diverses, allant du cirque traditionnel, spectacle connu de tous, au cirque de création qui produit des œuvres originales. Il est important que les enseignants aient conscience de cet éclatement, qu’ils aient des outils pour l’aborder avec leurs classes. Ainsi, les enseignants suivent 1 journée de formation (organisées par la DSDEN 87 en lien avec le pôle Sirque) en début d’année pour une présentation de l’action, des méthodes de travail, des apports de contenu et des états des lieux du travail des enseignants.

Le Sirque et les conseillères pédagogiques responsables de l’opération sont des personnes ressources tout au long de l’année pour les enseignants à qui elles apportent des contenus didactiques et pédagogiques, de l’expertise, des conseils, des actions de sensibilisation adaptées aux élèves.

Donnez son spectacle, c’est bien, voir ensuite un spectacle professionnel, c’est encore mieux.
En fin d’année scolaire, la journée de rencontre inter-classes avec près de 300 enfants se clôture avec un spectacle proposé par le Sirque. Ici en photo, la fildefériste Océane Pelpel en juin 2019.

Le Sirque en chantier

La Route du Sirque 2019 est le premier festival durant lequel le chapiteau acquis en 2001 ne trônera plus. Il sera remplacé, sur la même plateforme mais temporairement, par le très beau chapiteau rouge et blanc de la Cie Akoreacro qui sera implanté jusqu’à mi-septembre.

Et après ?
Des travaux se dérouleront en 2020 et, en 2021, une nouvelle structure, différente, colorée, unique sera inaugurée au même emplacement dans le parc du château de Nexon.

La Ville de Nexon a entériné déjà l’année dernière sa volonté de construire une nouvelle structure pour remplacer le grand chapiteau qui a donc fait son temps. En avril dernier, il a été fermé définitivement au public pour cause d’un problème structurel au niveau des mâts puis il a été démonté mi-juillet. C’est une décision soudaine mais pas inattendue.

Cet espace unique où ont résonné tant de moments de cirque d’exception depuis 18 ans sera remplacé en 2021 par un équipement identifié “chapiteau”, une structure accueillante et ouverte à la population et aux artistes, pour le confort des spectateurs, pour de meilleures performances techniques et des économies d’énergie, dans de nouveaux espaces avec un nouveau gradin, un vrai espace de pratiques amateurs, une accessibilité amélioré et une scène plus moderne… Un projet architectural a été présenté par le Cabinet ADH de Bordeaux en collaboration avec les cabinets ABACA et Epure auprès des services compétents de l’Etat courant 2018.

Le changement radical de configuration scène/salle proposé dans le projet est une réponse à des contraintes matérielles et aux conditions de représentation des formes pluridisciplinaires contemporaines pour ouvrir demain l’opportunité d’un lieu multifonctionnel (accueil de spectacles et résidences de création en même temps que les ateliers de pratique). Ces travaux, tant attendus, seront menés avec le soutien du ministère de la Culture, de la Région Nouvelle-Aquitaine et inscrit au contrat de ruralité par le Conseil départemental de la Haute-Vienne comme élément structurant important pour le territoire, sous la maîtrise de la Ville de Nexon.

Durant ce chantier, nous devons ré-envisager toutes nos activités pour qu’il y ait bien sûr une continuité dans nos ateliers, résidences et spectacles. De cette contrainte, nous ferons un atout pour proposer une saison privilégiant les temps forts et les partenariats.
Le chantier à venir sera aussi un peu celui de toutes et tous et nous vous tiendrons informé·e·s des grandes étapes à venir en attendant de nous y asseoir tou.te.s ensemble.