Spectacle

L’opéra près de chez vous

Concert lyrique - Orchestre de l’Opéra de Limoges

Le Sirque invite l’Opéra, ses musiciens en habits et ses chanteurs talentueux, ses héroïnes sublimes, le temps d’une soirée bâtie autour d’airs célèbres du répertoire lyrique que vous connaissez forcément !

Éternel opéra

par Philippe Forget, chef d’orchestre

L’opéra est et demeure à jamais un art populaire, peut-être même la forme la plus populaire accueillie par la musique dite savante.
Un faisceau de talents qui se conjuguent pour donner vie à un récit : le librettiste, le compositeur, les interprètes, chanteurs, choristes, musiciens d’orchestre et quelquefois danseurs, la mise en scène et son travail des lumières, des costumes, des décors…

À la veille de la création de Rigoletto à la Fenice en 1851, Verdi n’avait pas encore souhaité donner au ténor en charge du rôle du Duc la partition du célèbre air de « La Donna e mobile », de peur, confiait-il, qu’avant même la première représentation, tous les gondoliers de Venise puissent le chanter ou le siffloter.

Les opéras de Mozart étaient si populaires que des arrangements pour octuor à vents permirent aux viennois et aux pragois de les entendre lors de promenades dans les parcs ou dans les cafés à la mode.

Associer les grands airs de Carmen ou de La Traviata à notre quotidien à travers la publicité témoigne, non d’un quelconque irrespect, mais de l’aspect irréfutable de la popularité de l’opéra et de la richesse de ses imaginaires.

Nous voulons croire à ces personnages et à ces récits hauts en couleurs.

Écoutant La Bohème ou La Wally, le spectateur se trouve placé comme en extension de lui-même, dans un monde d’émotions exacerbées, de destinées incroyables et dans une luxuriance vocale, orchestrale et harmonique hors du commun.

Pour autant, le monde de l’opéra n’est pas celui de Hollywood : il est conçu pour être vécu en tant que spectacle vivant dont la mémoire peut être certes ravivée par le disque ou la vidéo, mais il ne trouve sa véritable éloquence et sa raison d’être qu’au contact des planches de la scène et du public qui est une composante même de cette fabuleuse machine à créer du rêve.

On pleure à l’opéra parce que Mimi aime Rodolphe mais la pauvre mansarde des deux amants est magnifiée par le somptueux écrin orchestral de Puccini.
On rit dans La Belle Hélène parce qu’Offenbach joue avec les codes et nous offre une parodie des dieux grecs et de la mythologie qui nous étonne encore par son acuité, son humour et son insolence.
Rien ne demeure abstrait à l’opéra. Nous croisons avec bonheur la route et le destin de ces personnages que nous aimons voir réapparaitre, s’incarner à nouveau et écouter, encore et toujours, leurs joies, leurs peines, leurs combats…
Il arrive encore qu’en Italie des familles se téléphonent pour commenter non le match de foot mais la dernière représentation d’un opéra de Puccini, de Verdi ou de Donizetti…
J’en ai été témoin !

Programme :
Giuseppe Verdi – Ouverture de Nabucco (1842)
Gioachino Rossini – « Largo al factotum della città» extrait du Barbier de Séville (1816)
Wolfgang Amadeus Mozart – « Là ci darem la mano » extrait de Don Giovanni (1787)
Gaetano Donizetti – « Una furtiva lagrima » extrait de l’Élixir d’Amour (1832)
Vincenzo Bellini – « Casta diva » extrait de Norma (1831)
Pietro Mascagni – Intermezzo, extrait de Cavalliera Rusticana (1890)
Alfredo Catalani – « Ebben ? Ne andrò lontana » extrait de La Wally (1892)
Giacomo Puccini – « O soave fanciulla » extrait de La Bohème (1896)
Georges Bizet – « Couplets du Torero » extrait de Carmen (1875)
Jules Massenet – « Méditation » extrait de Thaïs (1894)
Georges Bizet – « Au fond du temple saint » extrait des Pêcheurs de perles (1863)
Jacques Offenbach – « Tyrolienne » extrait de La Belle Hélène (1864)
Jacques Offenbach – « Trio et couplets » extrait de Madame Favart (1878)
Gaetano Donizetti – « Tous les trois réunis » extrait de La Fille du régiment (1840)

Réservez vos places en ligne !
Tarif unique 25€
Tarifs spécifiques Moins de 15 ans et étudiants de moins de 30 ans 10€ / Demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux, étudiants de moins de 26 ans 8€

Plus d‘infos

Age min. : Tout public

Durée : 1h30

Mentions :
Ouverture des réservations le 15 novembre 2021 • Philippe Forget, direction • Elisabeth Brusselle, cheffe de chant • Diana Axentii, soprano • Matthieu Justine, ténor • Marc Scoffoni, baryton • Avec l’Orchestre de l’Opéra de Limoges • Production L'Opéra de Limoges • L’Opéra de Limoges est reconnu Scène conventionnée d’intérêt national - Art et création pour l’art lyrique. Il est un établissement public de la Ville de Limoges. Il reçoit le soutien de la région Nouvelle-Aquitaine et du Ministère de la Culture - DRAC Nouvelle-Aquitaine.